Observons nos réactions.

Hello, hello,
En ce moment, c’est le tourbillon dans nos têtes, nos émotions, dans nos cœurs.
Difficile de rester solides quand tout est chamboulé autour de nous.

personne qui sourit et qui est triste
photo pixabay

Dans un premier temps, je me propose d’écrire un post régulièrement sur ma page facebook pour vous aider à booster le positif et à mieux vivre cette page de notre vie.
Je vais certainement opter pour des ateliers d’outils de psychologie positive pour booster le positif via Skype par groupe ou en individuel, c’est en cours de réflexion.

Voici une première action à mettre en place :

Observons nos réactions.
Que s’est-il passé ces derniers temps dans notre corps ?
Quelles pensées nous ont submergées ?
Suis-je en apparence serein ?
Je prends note de tout ce qui résonne en moi.

Je choisis, là, maintenant, l’option à prendre :

  • Vivre dans le tourment et refuser ce qui se passe en moi.
  • Accepter ce qui est , poser des mots sur ce que je ressens.

Pour ma part, cela a été un tsunami,
J’intervenais dans des groupes qui étaient impactés directement par les événements, qu’ils avaient tous plus ou moins un rhume ou autre.
Stopper toute intervention de groupe et annuler tous les rendez-vous de développement de mon activité, donc pas de revenus à l’horizon.

J’ai pris l’option de trouver la sérénité et de réveiller le positif autour de moi, d’ailleurs, c’est mon métier.

Comment faire face à nos propres peurs et revenir à la sérénité ?
Je vous retrouve pour un autre post cette semaine pour vous donner quelques clés.
Si vous ne désirez pas recevoir la suite de ces mails, n’hésitez pas à me le préciser.

Je vous envoie tout l’amour dont vous avez besoin en ce moment.

Sandrina

La publication a un commentaire

  1. Virginie

    Pour ma part je fais face en écoutant mon corps, je médite , j’écoute mon corps. Je pratique des exercices de sophrologie pour apprendre à expulser le désagréable et les tensions, puis je fais du Pilates pour mon corps pour qu’il « tienne » et qu’il se renforce immunitairement.

    Merci Sandrina pour tous ces mots qui nous permettent d’éclairer nos maux, car en période de confinement, et avec ce virus, nous pourrions avoir tendance à penser que nous developpons des symptômes, alors qu’en fait notre psyché est fort pour nous faire entendre des maux qui n’existent pas. Merci Sandrina merci mille fois.

Laisser un commentaire